Page 5 - Notice militaire - Victor Alexandre MENOT
P. 5

C'est au cours de ces combats, à Mercy-le-Haut, que Victor Alexandre est fait prisonnier et envoyé au camp de
                  Grafenwöhr, en Allemagne. Un état du 23 janvier 1915 indique qu'il est toujours dans ce camp.

















                                              Archives de la Croix Rouge Internationale

                  Sur cette liste est indiqué – peut-être le lieu où il a été fait prisonnier – "Nivry-Circourt". Ce lieu correspond à la
                  commune de Xivry-Circourt située à environ 8 kilomètres de Mercy-le-Haut.

                  Un état du 25 août 1915 signale que Victor Alexandre est transféré dans un autre camp, celui de Puchheim,
                  commune proche de Munich, à 235 kilomètres au sud-ouest.





                  L'Armistice est signé le 11 novembre 1918 et Victor Alexandre, prisonnier pendant toute la durée de la guerre,
                  est rapatrié le 21 décembre 1918 à Dijon, en Côte-d'Or. Il bénéficie de jours de permission et rentre au dépôt de
                  Chierry, dans l'Aisne, le 20 janvier 1919, pour être affecté au 67 ème  Régiment d'Infanterie le 18 février.
                                                              er
                  Il est envoyé en congé illimité de démobilisation le 1  août 1914, "sa" guerre est enfin terminée. L'armée lui
                  accorde le "Certificat de bonne conduite".

                  Même s'il est de retour dans ses foyers, Victor Alexandre relève toujours de l'autorité militaire :

                  -   affecté au Centre Mobilisateur de l'Infanterie n° 64 le 1  janvier 1923, sans affectation,
                                                                  er
                  -   affecté au Centre Mobilisateur d'Infanterie n° 21, le 1  juin 1931, sans affectation.
                                                                 er

                  Victor Alexandre MENOT est dégagé de toute obligation militaire le 13 octobre 1940, en même temps que tous
                  les soldats de sa classe de 1911.
   1   2   3   4   5   6   7   8