Page 9 - Eugène Adrien RENTIEN
P. 9

Au décès de Noël HOURY, Annexe 4, le 22 juillet 1842, ils déménagent à l’Imbertière, commune de Courmemin. La famille
            héberge aussi Marie GOUSSEAUX, veuve de Noël HOURY, Louise HOURY, 17 ans, nièce, et Célestine RENTIEN, aussi une
            nièce. Ils ont deux domestiques : Louis GIROUX et Joséphine BONEAU.






























                 AD41 – 3 P 2/69/2 – Cadastre Napoléonien, Courmemin – Section A dite de Vaulien – 1828 – L'imbertière

            Aux décès succèdent les autres actes de la vie et Alexandre Basile RENTIEN voit le jour le lundi 15 juin 1846 à Courmemin.
            Annexe 5 Marie Marguerite RENTIEN a pris l'habitude d'accoucher le matin ; cependant, elle accouche de plus en plus
            tard, là, ce sera à 10 heures !

            Le mardi 28 septembre 1847, Annexe 6 à Loreux, son grand-père paternel, Jacques RENTIEN, veuf, épouse Pauline
            Solange BERTRAND, veuve avec un enfant, Louis SEGRET, 10 ans. Installés à Grand Longevin, commune de Loreux, le
            couple habite avec un des fils de Jacques, René et son épouse Françoise BLANCHARD. Il est à noter que Louis SEGRET
            sera domestique dans le foyer de son beau-père…






















                                         AD 41 – 2MILN 131 – Recensement Loreux, 1851

            Le dimanche 2 juillet 1848, la grand-mère maternelle d'Eugène Adrien, Marie GOUSSEAUX, décède à Mur-de-Sologne,
            Loir-et-Cher. Le décès est déclaré, le lendemain, par son fils, Michel HOURY, et son gendre, Edouard RENTIEN. Annexe 7





                                                         Page 3
   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14