Blog Documents utiles

 

1J1Ancêtre
ChallengeAZ
Challenge UPro-G
Communes
Divers
Famille MENOT & Co
Fusillés 1914-1918
Généalogie générale
Généathèmes
Guerre 194-1918
Guerre 1939-1945
Monde associatif
Morts pour la France
Philomène
Profession de généalogiste
Rendez-vous Ancestral
Réseau UPro-G

 

 

Enregistrement des actes de décès des morts ou disparus au combat ...

Les militaires portés disparus et leur acte de décès. Est-ce que cela a toujours existé ?

La loi du 13 janvier 1827 organise une procédure à la fois administrative et judiciaire pour constater le sort des militaires disparus. Elle touche la procédure de l'absence et celle de la constatation des décès. Mais cette loi ne s'applique qu'aux militaires ou marins en activité de service pendant les guerres survenues depuis le 17 avril 1792 jusqu'au traité de paix du 20 novembre 1815. Cette loi a été réactualisée en 1871, mais toujours avec un caractère temporaire... lire la suite

Les soldats de 1914-1918 et la mention "Mort pour la France"...

Moissy-Cramayel (77), le lundi 15 novembre 1762, Antoine Etienne QUETIER, jardinier, épouse Françoise HUCHERARD. Mais… qui donc est-il ?

Cette mention, honorifique, pas d'argent donné à la famille du disparu, est bien malmenée depuis la campagne du Centenaire… Il y a plusieurs façons de mourir durant cette triste Guerre…Mort au combat – Là, aucun doute ! Le corps est retrouvé, l'identité est reconnue. Le soldat mérite cette mention, pas de discussion ! Disparu – Là, cela se complique… enfin, pas trop. Le soldat est signalé "disparu"... lire la suite

Les tombes des soldats : cimetières ou nécropoles ?...

"Ainsi que l'écrivait, dans son rapport, l'honorable M. ISRAËL, il faut éviter, en effet, que la dispersion de nos morts dans tous les cimetières du territoire n'affaiblisse un jour leur souvenir dans la mémoire de la postérité et ne laisse tomber l'oubli de leur sacrifice inoubliable." Le Ministre des Pensions, des Primes et des Allocations de Guerre, André MAGINOT

La majorité de nos soldats Morts durant les deux Grandes Guerres, 1914-1918 et 1939-1945, sont enterrés dans des nécropoles. Là, ils sont unis à jamais quelles que soient leur nationalité, leur religion, leur idéologie... lire la suite

DEY Alphonse Paul...

La Guerre 1914-1918 est bien connue des chercheurs mais… Ne recherchons-nous que les Morts pour la France ? Pensons-nous à ceux qui sont partis et revenus ? Quand parle-t-on de ceux-là ?... Jamais ! ... lire la suite

FOUACHE Arthur, recherche à partir d'une plaque de souvenir ...

Il existe des plaques accrochées çà et là dans des chapelles, dans des églises... Les familles ont désirer que personne n'oublie le sacrifice de leurs parents : fils, mari, père, oncle, cousin... Peu importe, nous pouvons aujourd'hui retracer la vie de ce soldat à partir de cette simple plaque !

La plaque d'aujourd'hui est celle de Arthur FOUACHE. Il est inscrit : "Ici repose Arthur FOUACHE, Mort pour la France dans sa 32èmeannée" ... lire la suite

GOUSSOT Marcel et Henri...

La Guerre est cruelle ! Chaque soldat, pourtant, part au combat fier et persuadé de servir son pays, de répondre à l'appel de la Patrie, de faire… son devoir ! Mais, qu'en est-il des familles qui voient partir un des leurs, mari, frère, fils ? La peur aux entrailles, la peur de ne pas le voir revenir !... lire la suite

GUILLAND Louis Jean Pierre, stèle à Chattencourt (55) ...

Au hasard de visites sur les traces de la 1ère Guerre Mondiale dans la Meuse, j'ai découvert cette stèle en souvenir de Pierre GUILLAND…

Pour les besoins de mon livre sur les soldats de la commune de Moissy-Cramayel (77), je suis allée, avec mes amis, à la Nécropole de Chattancourt (55). Cette nécropole est sur une hauteur, mais, avant d'y parvenir, il y a cette croix, en pierre, qui attire le regard et l'attention. Je ne pouvais repartir sans l'avoir photographiée !... lire la suite

MANNOURY Suzanne Léonie Augustine...

Les infirmières ! Ces victimes de la Guerre dont on parle si peu… Elles ont été là, jeunes et moins jeunes, à soigner ces soldats, à voir de vilaines blessures, à panser de vilaines souffrances, à… Suzanne MANNOURY a été l'une d'elle !

Suzanne naît le 13 juillet 1892 à Cherbourg, dans la Manche. Elle est fille de Auguste Léon, quarante-deux ans, dessinateur, et Maria Julie Augustine AUBERT, trente-et-un ans, sans profession. Elle est la dernière enfant d'une fratrie de six, certains nés à Tourlaville, d'autres à Cherbourg... lire la suite

PRENANT Georges Jean, une plaque dans la chapelle du Souvenir à Rancourt...

La Chapelle du Souvenir de Rancourt, dans la Somme, a une chapelle annexe où sont accrochées au mur des plaques déposées là par les familles affligées... Georges Jean PRENANT en a une...

Alexandrine Georgina GRÉBOVAL naît le 16 mars 1854 à Brunville, en Seine-Maritime. Elle est fille de Pierre Sénateur, cultivateur, et Héloïse Marguerite LEHOUX. Elle ne quittera jamais le département ! ... lire la suite

RIVALS Claude Joseph Vincent...

Quel défi ! C'est un vaste sujet le chiffre 6, hormis le satané 666, je n'ai pas vraiment d'envie sur ce thème. Alors, je poursuis mon sujet favori : la Guerre 1914-1918 ! Le site Mémoire des Hommes est, à ce sujet, plus qu'utile grâce aux différents choix de recherche. Je remplis donc la cellule date de naissance, jusqu'à ce que je puisse trouver un soldat qui serait né, au moins le 6 juin et l'année se terminant par 6 et qui, de plus, serait décédé en 1916 ! J'ai trouvé…

Claude Joseph Vincent RIVALS naît le 6 juin 1876 à Latour-de-France, dans les Pyrénées-Orientales, fils de Joseph Potens Jacques, vingt-neuf ans, cultivateur, et Marianne Bonaventure DURANT, vingt-neuf ans, sans profession... lire la suite